//
accueil

Latest Post

Scribus : Le logiciel libre de mise en page par excellence

En 2006 lorsque je commençais à utiliser les logiciels libres, je travaillais comme graphiste dans une imprimerie de Kinshasa. J’avais alors eu le bonheur de découvrir d’excellents logiciels de graphisme. Je pense là à Gimp pour la retouche de photos, Inkscape pour le dessin vectoriel, Scribus pour la mise en page et Blender pour la modélisation et l’animation 3D.

Si par rapport à leurs concurrents non libres ils avaient un retard négligeable, Scribus en avait vraiment de remarquable. La toute première chose qui décourageait était bien la maniabilité. En plus, non seulement qu’il plantait souvent mais ces pdf n’étaient pas toujours bien produits.

En 2008 j’ai quitté l’imprimerie et l’intérêt pour les logiciels de graphisme avaient vraiment diminué. J’ai quand même continué à utiliser assez régulièrement Inkscape et Blender. The Gimp est rentré sous ma main lorsque j’ai rejoint un labo-photo un an plus tard.

Aujourd’hui c’est encore Scribus qui revient. Étant devenu le Webmaster de Radio Okapi (http://www.radiookapi.net), j’ai aussi été chargé de la mise en page de son journal interne. Au début avec un Adobe Indesign dont l’expiration était imminente. Nous avons dû adopter Scribus sur proposition d’un membre de l’équipe. Je renouais avec un ancien amour.

Le nouveau premier rendez-vous n’a pas été très facile. Je devais redécouvrir un logiciel que j’ai laissé il y a des années. J’avais pris près de 8 heures pour réaliser le travail que je fais d’habitude en 4 heures. La difficulté était que j’avais perdu mes réflexes. Mais dès le numéro suivant, j’avais renoué avec mes 4 heures habituels.

J’ai été satisfait par cette reprise en main de Scribus. La version 1.4.1 est à mon avis bien aboutie. S’il est vrai qu’il reste encore de choses à faire pour l’interface, mais le logiciel a tout de même atteint un bon niveau. Je ne sais pas ce qu’il en est pour la quadrichromie, je ne suis plus dans ce domaine. Mais pour un document qui doit finir à l’écran ou à l’imprimante, ce logiciel est parfait. Tout ce que je peux demander, c’est bien une accessibilité plus facile pour le sélecteur de couleurs, une amélioration de la gestion de pages types (gabarit) et que les attributs de paragraphes soient aussi accessibles directement via la barre d’outils sans avoir à passer par le gestionnaires de styles.

Bref, Scribus a grandi vite et bien. Son avenir est prometteur.

Commentaires récents

Pierre sur Scribus : Le logiciel libre de…
avril 2014
L Ma Me J V S D
« mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.